Salut LeDocta, dimanche passé j’ai repris le sport après une période sans en avoir fait. Mais j’ai eu comme un claquage, et depuis j’ai mal. J’aimerai juste comprendre ce phénomène. Il est à noter que je n’avais pas fait de sport depuis un certain temps
Merci d’avance
Paul depuis Makèpè – Douala (Cameroun)

Salut mon cher, cet accident se décline en plusieurs types allant de la simple crampe au claquage qui est le plus grave dans cette catégorie.

Quels sont les types d’accident ?

  • La crampe : il s’agit d’une contraction musculaire intense, brutale et involontaire. La fatigue musculaire par défaut d’oxygénation du muscle ou encore un déséquilibre alimentaire en sont les principales causes.
  • La courbature : ressentie essentiellement le lendemain de l’effort, c’est l’accumulation d’acide lactique qui occasionne l’inflammation des muscles.
  • L’élongation musculaire : c’est l’étirement au-delà des capacités du muscle, sans déchirure de celui-ci.
  • Le claquage : c’est le plus grave de ces accidents musculaires car ici on a une déchirure du muscle.

Dans le langage commun lorsqu’on a un accident musculaire on le qualifie de claquage, mais ce n’est pas toujours le cas, car on peut se situer dans l’un des contextes cités plus haut.
Les parties du corps les plus touchées sont la cuisse et la jambe.

Que faire pour les éviter ?

  • S’échauffer et s’étirer suffisamment avant le début de tout effort.
  • Adapter son activité physique et surtout éviter les reprises de sport brutales (après un période sans sport).
  • Boire assez et éviter la déshydratation
  • Manger sain et équilibré avec un apport suffisant en potassium (important surtout pour éviter les crampes).
  • Avoir une bonne hygiène de vie en évitant les excès d’alcool (la 3ème mi-temps comme on l’appelle chez nous est contre-productive).

Comment les soigner ?

  • Juste après l’accident : surélever la jambe, y appliquer de la glace (pas de poche de glace directement sur la peau, mais emballer dans un tissu par exemple) puis comprimer la zone douloureuse.

L’application d’un anti-inflammatoire local associé au repos permet au muscle de cicatriser. La durée de cette cicatrisation varie selon le type de lésion.

Le conseil d’un médecin ne serait pas de trop pour d’éventuelles autres mesures rapidement efficaces.

LIRE OU RELIRE AUSSI:

LEAVE A REPLY