Bonjour LeDocta,  je suis un fonctionnaire de 33 ans et il y a quelques mois j’ai eu un accident avec ma moto. Arrivé à l’hôpital les médecins m’ont annoncés que j’avais une fracture sur la jambe apparemment proche du genou. La famille m’a conseillé que cela ce traiterai mieux  au massage. Mais depuis 5 mois je n’aie toujours pas de satisfaction. Que faire ?

Alain depuis Foumban (Cameroun)

Bonjour mon cher Alain, ton problème est celui de plus d’une personne dans notre société. Pour y apporter un éclairage, il faudra que tu comprennes un peu ce qui se passe dans le corps lorsqu’on a une fracture.

La fracture c’est quoi ?

C’est  une interruption de la continuité d’un segment osseux (l’os c’est cassé pour être simple).

Comment un os consolide-t-il ?

Physiologiquement (naturellement), tout au long d’un long processus se résumant en 3 grandes étapes se succédant comme suis :

  • La coagulation du sang autour de la fracture : lorsque l’on se casse, l’os étant un tissu, il saigne et pour résorber le sang coagulé (Hématome) qui s’est formé, des cellules inflammatoires vont venir coloniser le site et former un tissus fibroblastique.
  • Début de la consolidation : elle se fait vers la troisième semaine après l’accident, à ce stade l’os commence a se souder mais reste fragile.
  • La consolidation proprement dite : après un mois environ le tissus osseux dur commence a ce former sur la zone et finalise le processus progressivement.

Vous me direz, vu que si c’est aussi simple et naturelle, il ne sert à rien de s’alarmer parce que tout reviendra dans l’ordre de toute façon.

Afin que tout se passe aussi simplement et bien, le segment osseux doit être immobilisé. J’insiste beaucoup sur le fait que le segment osseux concerné doit bénéficier d’une IMMOBILISATION en position anatomique (comme il était avant la fracture). Outre ça, l’os doit être protégé de toutes contraintes (tels que massage, appui précoce, …). Si ce contrat est respecté, le segment osseux consolidera dans le temps moyen qui lui est imparti. Car tous les os du corps ne consolident pas à la même vitesse.

Qu’est ce qui arrive si on n’immobilise pas ?

Si  l’on ne prend pas soin d’immobiliser le segment osseux comme il se doit, l’on s’expose à de graves conséquences, tels que :

  • Une consolidation en mauvaise position : l’os se soude bien mais pas dans la position d’avant, elle est due à une immobilisation en mauvaise position , ou à un déplacement secondaire de la fracture. Elle est très fréquente chez nous en Afrique à cause de l’insuffisance de prise charge, du délai tardif de consultation. Au membre inférieur elle entraîne très souvent une boiterie à laquelle se rajoute une déformation du membre.
  • L’infection osseuse : Très souvent certains en plus des massages, ou des immobilisations de fortune, procèdent à des scarifications en regard du foyer de fracture. Ce qui  ouvre la voie à l’infection qui peut migrer jusqu’à l’os.
  • L’absence de consolidation osseuse : dans ce cas l’on ressent toujours une douleur et une mobilité au niveau de la zone fracturée.

Malheureusement lorsque l’on présente l’une de ces complications le traitement est obligatoirement chirurgicale.

Que faire en cas de fracture ?

Consulter un médecin qui vous examinera et vous fera faire une radiographie. Il faut savoir que contrairement aux croyances locales, 2/3 des fractures bénéficient de très bon résultat après une immobilisation par plâtre. Toutefois, il faudra se plier à un suivi strict et rigoureux qui sera organisé par votre médecin, comportant des radiographies de contrôle, un traitement anticoagulant si membre inférieur, de la rééducation, …

Pourquoi le massage dans la fracture ?

Il s’agit d’un traitement par moyen physique, qui trouve son indication dans la prise en charge de pathologie musculaire ou tendineuse, particulièrement chez le sportif. Elle a pour but de calmer les douleurs et est relaxant. Elle est formellement contre-indiquée en cas de fracture, car elle empêche une immobilisation stricte du membre qui est nécessaire pour sa consolidation.

Concernant ta situation, comme pour beaucoup d’autres dans la même situation. Il est nécessaire de consulter directement un chirurgien compétent qui t’examinera et te permettra de savoir si tu as une complication et si oui, laquelle. Il pourra ainsi te proposer un moyen thérapeutique adéquat qui  t’aidera à recouvrer la plénitude de tes fonctions. L’important étant d’agir vite pour ne pas se retrouver au-devant de complications plus graves.

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY