Dans certaine société en Afrique et particulièrement en Afrique centrale, il existe une pratique retrouvée dans le langage populaire sous le terme de « laver le ventre ».

De quoi s’agit-il ?

Nos mamans ainsi que nos grand-mère considéraient l’abdomen (le ventre) comme un vase et lorsque l’on présentait  des signes d’embarras quelconque, il devenait nécessaire de nettoyer ce vase (comme une marmite que l’on lave).

Pourquoi le faire ?

Laver le ventre selon elle permettait de débarrasser le ventre de ses impuretés. Alerté par des troubles digestifs comme les coliques, et surtout une constipation chez un membre de la famille, la soupe à base de sel gemme était préparée et consommée ce qui  entrainait l’émission de selles moulées ou diarrhéique. La diarrhée qui suivait était le signe du succès de la procédure.

Que ce passe t-il réellement ?

La pierre d’alun de son nom scientifique est un composé minéral constitué en majorité de chlorure de sodium, lorsque celui-ci ingéré dans le tube digestif (et oui dans le ventre il y a l’intestin grêle et le gros intestin dans lequel transite les aliments), elle provoque un appel d’eau des tissus vers la lumière de l’intestin et ramolli ainsi les selles dur.

Les potions à base de sel gemme sans préjuger des ingrédients rajoutés dans le mélange aideraient bien en cas de constipation. Mais il faudrait faire attention aux quantités absorbées.

 

 

LEAVE A REPLY