Bonjour LeDocta, je voulais savoir c’est quoi l’AVC et surtout comment le reconnaitre ?

Serge depuis Yaoundé (Cameroun)

 

Les AVC sont devenus au Cameroun la 2ème cause de mortalité et tuent tous les jours bons nombres de camerounais par ignorance, alors qu’une prévention efficace basée sur la connaissance des facteurs de risque et un dépistage précoce associé à une rapidité de prise en charge basée sur la connaissance des signes annonciateurs devraient permettre de sauver la vie de beaucoup de Camerounais.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Les AVC encore appelés Accident Vasculaire Cérébral ou Attaque Cérébrale sont tout simplement des accidents par défaillance de la circulation sanguine au niveau d’une région plus ou moins importante du cerveau. Ce qui a pour conséquence la mort des cellules cérébrales qui sont de ce fait privées d’oxygène  et d’autres éléments nutritifs essentiels à leur survie. Lorsqu’un AVC survient, sa prise en charge doit être la plus précoce possible car plus le délai de prise en charge est bref, moins les séquelles sont importantes du fait que chaque minute est précieuse pour éviter des séquelles.

Les Différents types d’AVC

On distingue en général 2 grands types d’AVC :

  • Les AVC hémorragiques qui sont moins fréquentes ( 20% des AVC) mais les plus graves.
  • Les AVC ischémiques qui sont les plus fréquents ( 80% des AVC) et heureusement les moins graves.

Les AVC hémorragiques sont en général liés à la rupture (éclatement) d’un vaisseau sanguin au niveau du cerveau alors que les AVC ischémiques sont provoqués par l’obstruction ou la thrombose (caillot de sang collé sur la paroi du vaisseau) d’une artère cérébrale.

 Cas particulier des AIT

Il existe également un sous-type d’AVC ischémique appelé mini-AVC ou AIT (accident ischémique transitoire) qui résulte de la perte brutale d’une fonction cérébrale durant moins de 2 heures et qui est liée à une embolie (petit caillot de sang libre) ou à une thrombose vasculaire cérébrale transitoire. En fait, le caillot qui l’obstruait s’est résorbé naturellement et spontanément sans laisser de séquelle. Dans ce cas, les signes annonciateurs de l’AVC disparaissent en moins de 2 heures et on parle dans ce cas de mini-attaque ou mini-AVC.

Ces AIT sont en eux-mêmes des signaux d’alarme à prendre au sérieux car peuvent être suivis d’un AVC plus grave au cours des 48 heures suivantes. Il est capital de consulter un Médecin le plus tôt possible afin de faire des examens médicaux dans le but de limiter au maximum le risque de récidive d’AVC et non se rendre chez un tradi-praticien, sorcier et autre charlatan de la médecine ayant pignon sur rue comme certains le font malheureusement.

Qu’est-ce qui favorisent les attaques par AVC ? 

Les AVC surviennent en général chez des personnes qui sont porteuses très souvent à leur insu de facteurs de risque cardio-vasculaire et notamment :

  • De l’HTA qui est le facteur de risque dominant au Cameroun car est en cause dans plus de 80 % des cas d’AVC diagnostiqués au Cameroun. Cette HTA est malheureusement très souvent méconnue et trop souvent découvert au décours de sa complication majeure et principale qui est l’AVC du fait d’une absence de dépistage précoce. Le seul contrôle de l’HTA permet de réduire son risque d’AVC de plus de 50 %.
  • Le Diabète.
  • l’excès de cholestérol dans le sang.
  • le Tabagisme.
  • l’obésité et la Sédentarité.
  • l’Alcoolisme chronique.
  • le stress.
  • certains Troubles du rythme cardiaque de type ACFA.
  • les malformations artério-veineuses de type ANEVRISME CEREBRAL sont d’autres facteurs de risque d’AVC qu’il faut connaître et savoir dépister précocement.

Y a-t-il des signes d’alerte d’AVC ?

L’AVC est très souvent de survenue brutale mais il existe bien des signes annonciateurs qui permettent de prévenir les secours et d’éviter les conséquences parfois irréversibles de cette pathologie.

  • La faiblesse ou la paralysie même modérée d’une partie du corps comme la paralysie du visage.
  • l’inertie d’un membre ou même la paralysie partielle ou totale d’un hémicorps.
  • les troubles de la parole.
  • les troubles de la vision.
  • les troubles de l’équilibre.
  • Des maux de tête d’apparition brutale et inhabituelle comme un « coup de tonnerre dans un ciel serein ».

Ce sont des signes qui doivent immédiatement alerter la victime et l’amener à prévenir les secours ou à se rendre rapidement dans un service des Urgences afin d’éliminer l’éventualité d’un AVC gravissime débutant.

LIRE OU RELIRE AUSSI:

 

 

2 COMMENTS

  1. Merci infiniment ledocta pour tous les conseils.
    Ma question est là suivante : Si on prescrit à un malade les 2 examens suivants:
    — Radiographie du thorax
    — Echographie du Coeur
    Alors est-ce que un scanner de la poitrine (thorax) peut remplacer valablement ces 2 examens?

    • bonsoir mon cher, non le scanner ne peut pas ce substituer à ces deux examens. parce que chacun de ses examens recherche des problèmes bien précis . Bonne soirée à vous

LEAVE A REPLY