Bonsoir LeDocta, j’ai 30 ans et je souffre de douleurs au bas ventre de manière intermittente, et ce en dehors même des règles. L’on m’a dit que c’est un ver, de quoi s’agit-il exactement le docta ci ?

Stéphie

        Bonjour ma chère, le « ver de la femme » est une expression couramment utilisée en Afrique sub-saharienne pour décrire toute douleur pelvienne (au niveau du bas ventre), chronique (persistante). Il n’existe pas scientifiquement de maladies appelées ver de la femme. Il s’agit en fait d’une douleur pelvienne due à une infection génitale haute ou le plus souvent une séquelle d’infection haute chez une femme en activité sexuelle.

C’est quoi une infection génitale haute ?

L’appareil génital de la femme est divisé en 2 parties

  • Le bas appareil génital : la vulve (organes génitaux externes) et le vagin
  • Le haut appareil génital : l’utérus, les trompes et les ovaires

Une infection génitale haute est donc une  colonisation du haut appareil génital par plusieurs types de microbes sexuellement transmissibles comme : le chlamydia, le gonocoque, le mycoplasme …

Comment se manifeste-t-elle ?

Cette infection haute se manifeste le plus souvent par des douleurs pelviennes,  des pertes blanches, parfois de la fièvre et des douleurs à l’émission des urines. Par contre il faut savoir que l’infection du bas appareil génital entraînera des démangeaisons de la vulve et du vagin mais également des pertes blanches. Elles n’entrainent pas en général des douleurs pelviennes persistantes mais elles peuvent évoluer et donner une infection génitale haute…. Donc attention !!

Ainsi donc en cas de démangeaisons de la vulve ou de pertes blanches, la consultation s’avère nécessaire pour ne pas avoir une évolution vers une infection haute.

Qu’est ce qui cause cette douleur pelvienne chronique ?

Elle est due en général à ce qu’on appelle des adhérences : c’est l’accolement des organes de l’appareil génital entre eux rendant leur mobilité difficile source de douleurs.

Elle est peut également être due à un hydrosalpinx (de l’eau dans les trompes) ou à une inflammation chronique.

Comment évolue la maladie ?

Lorsque le traitement est institué dans les plus brefs délais, les séquelles sont mineures voire absentes.

Si par contre le traitement est retardé ou négligé, les conséquences seront sévères avec des répercussions néfastes sur la qualité de vie et sur la sexualité ainsi donc on aura :

  • Douleurs pelviennes chroniques qui peuvent persister des mois, des années et même toute votre vie : c’est donc le fameux « ver de la femme »
  • Dyspareunie : douleurs pendant les rapports sexuels
  • Dysménorrhée: douleurs pendant les règles
  • Infertilité
  • Grossesses extra utérines
  • Et Autres

Que Faire ?

Le meilleur médicament en matière d’infection est la prévention elle passera par :

  • la fidélité à un seul partenaire (en croisant les doigts pour qu’il soit fidèle aussi)
  • l’utilisation de préservatifs
  • une bonne hygiène surtout après les rapports sexuels (uriner après le rapport et éventuellement toilette vulvaire à l’eau simple)
  • un traitement rapide et adapté si les signes d’infection se présentent

Dans ton cas où tu souffres déjà, une bonne évaluation avec ton gynécologue est nécessaire car il existe plusieurs solutions et selon les cas le gynécologue décidera avec toi la plus adaptée à ton cas.

Sur le plan médical par exemple, les antalgiques, les anti-inflammatoires peuvent t’être proposés ou parfois la medroxy progestérone acetate.

Sur le plan chirurgical : une intervention sous cœlioscopie (chirurgie à l’aide de caméra sans grosse ouverture du ventre) pour libérer les accolements peut être nécessaire dans certains cas.

IL est important de signaler qu’en matière d’infection, l’accent doit être mis sur  la prévention.

 

4 COMMENTS

  1. bonjour l’equipe moi c’est alain au cameroun , ma femme souffre de ce mal de  » ver de femme » depuis longtemps en fait suite à plusieurs avortements elle ressent des douleurs à chaque fois qu’on fait l’amour et meme en dehors des periodes de menstruations, cela se calme et recommence.besoin de reponse.je suis au cameroun pays d’afrique centrale.

LEAVE A REPLY