Bonjour LeDocta, En fait lorsque je pisse ça me brûle depuis peu et j’ai remarqué un liquide couleur jaune qui coule de mon pénis. S’il vous plait aider moi.

Francis depuis Douala (Cameroun)

Bonjour Monsieur le fait d’avoir des brulures lorsque vous pissez est appeler brûlures mictionnelles et ce que vous décrivez (brulures mictionnelles associer au liquide couleur jaune s’écoulant du pénis) est la manifestation usuelle de ce que l’on appelle populairement « Chaude Pisse ».

Scientifiquement on parle de Gonnoragie ou Blennorragie qui est une infection sexuellement transmissible (IST) des organes génitaux externes. A savoir de l’urètre (conduit ou s’écoule l’urine de la vessie vers l’extérieur), parfois les testicules sont atteints (on parle alors d’orchi-epididymite) et même la prostate (prostatite) lorsque l’infection n’est pas vite prise en charge.

Quelles en sont les causes ?

C’est une infection qui est transmise lors des rapports sexuels non protégés par voie vaginale, anale et orale avec une partenaire infectée. Il y a au cours du rapport un échange de liquides biologiques (sperme et liquide d’excitation chez l’homme et chez la femme secrétions vaginales) et le contact entre les différentes muqueuses des deux (2) partenaires  qui sont riches en vaisseaux sanguins. Il faut tout de même rappeler que le cunnilingus est rarement la source de transmission.

Quelles sont les conséquences de cette infection chez la personne atteinte?

En premier lieu nous avons les difficultés à émettre les urines qui pourrait aller jusqu’à une rétention des urines (l’urine se bloque et ne sort plus).

Le patient atteint peut avoir des problèmes de fertilité par la suite car l’infection va diminuer la qualité du sperme chez l’homme et boucher les voies génitales de la femme. Cela peut aussi affaiblir l’érection.

Quelles mesures prendre pour l’éviter ?

  • La première mesure est l’usage du préservatif.

 

  • Si on a un nouveau partenaire faire les dépistages avant les rapports non protégés et éviter par la suite de la tromper mais si c’est le cas se protéger.

 

  • L’abstinence est recommandée.

 

  • Si vous avez un rapport sexuel non protégé avec un(e) partenaire douteux (se) il est recommandé dès le lendemain de se faire dépister contre les IST.

 

  • Si vous présentez les signes d’infection que vous soyez une femme ou un homme, adressez vous à votre Médecin ou à un urologue. Pour que le traitement adéquat soit mise en route rapidement pour éviter les complications (surtout l’infertilité).

2 COMMENTS

  1. Fantastic website. Plenty of helpful information here. I’m sending it to several buddies ans additionally sharing in delicious.

LEAVE A REPLY