Bonjour LeDocta, dites-moi est ce qu’il y a des astuces pour permettre à un enfant de surmonter le deuil d’un parent (mère ou père), existe-t-il des signes aussi qui doivent amener à consulter ?

Merci d’avance.

 serge depuis Douala (CAMEROUN)

 Salut serge, le deuil en Afrique est sujet que l’on néglige très souvent. La perception de l’enfant encore plus. Or cela est déterminant dans la vie de cet enfant et de l’adulte qu’il deviendra.

Que ne faut il pas faire?

La mauvaise chose à faire c’est de vouloir cacher la vérité à l’enfant.

Il faut lui dire la vérité, en trouvant des mots simples, adaptés à son âge pour lui dire que le parent n’est plus de ce monde et qu’il ne reviendra pas.Lui expliquer les cycles de la vie : naissance, enfance, adolescence, âge adulte et 3ème âge.Lui expliquer que la mort peut survenir à n’importe quel cycle et stade de la vie. Par accident, par maladie, par vieillesse, etc.

Que faire pour l’aider à surmonter le deuil ?

  • il faut être présent pour lui, l’écouter, surtout éviter de lui dire « arrête de parler de ton père ou de ta mère », le laisser parler librement de son parent quand il en a envie.

 

  • il faut l’aider à garder tout ce qu’il a eu de positif avec ce parent.

 

  • il faut  l’assurer qu’il n’est pas seul. Qu’il y a d’autres personnes qui l’aiment et qui sont là.

Les signes à surveiller

L’apparition et la persistance des situations ci dessous, sont la preuve que l’enfant ne passe pas le cap comme il faut. Si l’enfant a:

  • Des cauchemars ou des insomnies.
  • l’anorexie ( perte d’appétit).
  • la peur.
  • la régression type énurésie (pipi au lit) pour un enfant qui était déjà propre (un enfant qui ne faisait plus pipi au lit et après le deuil du parent recommence à le faire).
  • le repli sur soi, l’isolement.
  • la baisse des compétences scolaires.
  • les troubles de l’attention.
  • l’irritabilité, les troubles des conduites (agressivité, bagarres), etc.

Devant la survenue et la persistance de ces signes, n’hésitez pas à amener l’enfant consulter un psychologue ou un pédopsychiatre qui l’accompagnera dans son travail du deuil. Car un deuil mal vécu peut influencer sur la vie future de l’enfant.

LIRE OU RELIRE AUSSI:

LEAVE A REPLY