Bonjour LeDocta, je m’appelle Doris, je vis à Bafoussam. En effet ma grande sœur est enceinte de six mois et son médecin lui a dit qu’elle pourrait accoucher par césarienne vue qu’elle fait des poussées d’herpès génital. Ça me fait peur et j’aimerai savoir ce que s’est que l’herpès.

Doris, depuis Bafoussam (Cameroun)

Bonjour Doris, l’herpès génital est une infection virale causée par herpès simplex virus. Il en existe deux types

  • Herpes simplex I : responsable des manifestations buccales
  • Herpes simple II : des  manifestations génitales

Il est à noter que de nos jours certains comportements sexuels (sexe-oral) ont fait qu’on retrouve le virus de type I  au niveau génital et vice versa.

L’herpès génital est l’une des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes au monde.

Comment se fait la transmission ?

Il s’agit d’une infection sexuellement transmissible (contact sexuel et/ou oral).  La transmission peut se faire aussi de la mère à l’enfant pendant la grossesse (rare) mais surtout pendant l’accouchement au contact des sécrétions génitales maternelles.

Comment se manifeste-t- elle ?

Il s’agit d’éruptions cutanées génitales vésiculeuses (boutons au sexe) ayant certaines particularités

  • Elles sont groupées en bouquet
  • Elles sont très douloureuses
  • Après élimination du liquide qu’elles contiennent, elles se transforment en plaies nécrotiques très douloureuses avant de cicatriser.

Quels sont les risques pour le fœtus ?

L’herpès néonatal est une complication rare mais gravissime : risque de décès néonatal ou de séquelles graves (neurologique, cardiaque, oculaire, pulmonaire, hépatique etc …… parfois des polymalformations).

Comment prévenir la transmission néonatale ?

Si la primo-infection herpétique a lieu au dernier mois de la grossesse, le risque de transmission fœtale est majeur. La maman doit bénéficier d’un traitement médicamenteux et une césarienne prophylactique faite.

S’il s’agit d’une récurrence comme dans le cas de votre sœur, une césarienne prophylactique doit être faite si la récurrence survient à la dernière semaine de grossesse. Le  traitement de la mère sera toujours entrepris.

Si la patiente a des antécédents d’herpès génital sans manifestation symptomatologique la veille de l’accouchement, l’accouchement par voies naturelles est indiqué et associé à des masures d’asepsie.

Il est a noter que deux tiers des cas d’herpès néonatal surviennent chez les nouveaux nés dont les  mères n’ont aucun antécédent d’herpès génital ( infection passée inaperçue) d’où l’intérêt d’un bon suivi de la grossesse et d’un accouchement spécialisé.

A LIRE OU RELIRE AUSSI:

 

 

 

 

LEAVE A REPLY