Bonjour LeDocta, je voulais savoir s’il est prudent d’avoir des rapports buccaux ? si oui comment bien le faire?

Edith depuis Abidjan (Côte d’ivoire)

        La sexualité demeure encore un sujet tabou en particulier en Afrique. Bon nombre de personnes se posent des questions sur les différentes pratiques sexuelles en cours à l’heure : jusqu’où aller pour pimenter sa sexualité : rapport vaginal, sexe oral ou encore rapport anal ?

Cet article focalisé sur le rapport buccal n’a pas pour but de faire de vous de véritable bête de sexe, il a juste pour but d’apporter des réponses à certaines de vos questions sans pour autant vous juger.

LA FELLATION

Il s’agit d’une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler le pénis à l’aide de la langue, des lèvres, de la bouche.
Elle est aussi appelée « pipe », « pompier », « turlutte », « gâterie », ou plus poétiquement « flûte enchantée ».

 Comment faire une fellation ?

  • Rester à l’écoute de vos propres sensations et de celles de votre partenaire, et de faire en sorte que tout cela soit doux et agréable pour les deux.
  • Ne pas hésiter à observer les réactions de votre partenaire car c’est surtout par tâtonnements que vous trouverez les gestes appropriés. Chaque homme a sa manière bien à lui de réagir.
  • Ne pas négliger les caresses des zones érogènes.
  • Le gland (la zone érogène la plus sensible de toutes).
  • La couronne (la partie charnue entourant le gland).
  • Le frein
  • La hampe (allant de la base de la verge jusqu’à la couronne).
  • Les testicules (à manipuler avec précaution).
  • La zone du périnée (située derrière les testicules).
  • L’intérieur des cuisses (tout près des testicules).
  • Soyez rythmés : la fellation ne se fait pas sur un rythme monocorde, c’est une sorte d’improvisation
  • Ne mettez pas les dents : recouvrir vos dents avec vos lèvres, un peu comme lorsqu’on mange un Magnum et qu’on n’a pas envie de croquer le chocolat tout de suite…
  • Le port d’un préservatif n’empêche pas la réalisation de la fellation

N’hésitez pas demander à votre partenaire ce qu’il aime plus particulièrement. C’est aussi à lui de vous apprendre à le connaître.

LE CUNNILINGUS

Il est considéré comme l’équivalent féminin de la fellation.

C’est une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler la vulve, le clitoris et l’entrée du vagin à l’aide de la langue, des lèvres et de la bouche.

La technique

  • Les caresses manuelles sont souvent préliminaires au cunnilingus, pour faire monter l’excitation.
  • Ensuite, votre partenaire approche sa bouche de votre sexe, et passe aux baisers. Il embrasse, frôle, mordille, suçote, lèche… N’hésitez pas à faire des suggestions à votre partenaire, c’est le meilleur moyen pour qu’il sache ce que vous aimez.
  • Soyez rythmés

Zones sensibles

  • Le clitoris et particulièrement son gland.
  • Les zones voisines : les petites lèvres, l’entrée du vagin.

Hygiène

  • Une hygiène parfaite est indispensable avant un cunnilingus, surtout dans nos pays chaud. Si vous n’êtes pas très sûre de vous, prenez une petite douche à l’eau claire avant le câlin ; cela permettra de nettoyer la transpiration et les pertes naturelles. Si malgré cette toilette, votre partenaire reste rebuté par l’odeur de votre intimité, proposez-lui d’utiliser des lubrifiants aromatisés.
  • ​Les infections sexuellement transmissibles : si l’infection à VIH/SIDA se transmet rarement par le cunnilingus, d’autres infections peuvent être contractées : herpès ou condylome (excroissances indolores). Et dans ce cas, le préservatif masculin ne peut rien empêcher ! Seule solution : évitez le cunnilingus lorsque vous êtes infectée.

Les différentes pratiques sexuelles sont influencées par la religion, l’éducation et les fantasmes. Il existe des hommes et des femmes qui n’apprécient ni la fellation, ni le cunnilingus. Toutes ces pratiques doivent donc être réalisées avec le consentement de votre partenaire.

En cas de rapports sexuels avec un partenaire occasionnel n’oubliez pas de vous protéger en utilisant des préservatifs aussi bien masculin ou féminin mais pas les deux en même temps.

12 COMMENTS

  1. Très intéressant,
    Merci de partager vos expériences et d’apporter des réponses claires et précises aux préoccupations des lecteurs, des conseils qui non seulement ouvrent l’esprit, rappellent ou fixent des connaissances, orientent mais peuvent, et j’en suis sûr, sauver des vies.
    Courage à la Grande Équipe.

  2. Je trouve que l’article est très bien fait.
    Merci pour les conseils, comme quoi nous apprenons tous les jours
    Merci en tout cas
    Je ne peux qu’encourager toute l’équipe

  3. Bsr doc j’ai 27ans et je soufre des demangaisons vaginale depuis plus d’un ans,j’ai deja eu à me faire consulter à l’hopital et on m’a dit que c’était la candidose.J’aimerai savoir quel son les causes et les consequences sur la sante surtout au niveau de la virilité car lors des raports sexuel je ne ressent pas le plaisir rien que les petits douleurs et j’ai commencé la sexualité à 26ans. Merci

  4. Bsr docta j aimerais savoir quelles sont les consequences de la sodomie sur la santé.quelles sont les lubrifiants que l on peut utiliser?Merci

LEAVE A REPLY