Bonjour LeDocta une question m’a toujours trotté dans la tête en rapport avec la sodomie. C’est celle de savoir s’il y a des conséquences de laisser l’homme te prendre par derrière?

Simone depuis Paris (France)

 

Bonjour Simone, source de débat enflammé, la sodomie ne laisse personne indifférent (qu’on soit pour où contre). Loin de prendre parti nous voulons ici en ressortir le dérouler et les risques liés à cette pratique.

Qu’est-ce que la sodomie ?

La sodomie est la pénétration de l’anus par le pénis en effectuant des mouvements de va-et-vient tout comme la pénétration vaginale. La zone ano-rectale étant étroite et ne se lubrifiant naturellement pas, l’utilisation  de bon lubrifiant est indispensable.

Après un passage aux toilettes, le rectum est normalement vidé donc propre et on n’y trouve aucune trace de selles. Normalement, une hygiène classique quotidienne suffit donc pour pratiquer la sodomie.

Mais les deux partenaires doivent se sentir à l’aise : prendre une douche en nettoyant la zone anale avec un savon doux ou un produit nettoyant sans savon avant, peut permettre par exemple de se sentir plus propre.

Risques liés à la sodomie

  • Risques d’infections

La muqueuse de la région anale est très fragile : un germe peut facilement s’introduire via une microcoupure. En d’autres termes, le risque de contracter une infection sexuellement transmissible (IST) est particulièrement élevé en cas de sodomie. Seule solution : utiliser un préservatif, surtout avec les partenaires occasionnels.

Il est aussi vivement recommandé de changer de préservatif entre une sodomie et une pénétration vaginale. En effet vous risquez de transporter des germes de la cavité anale vers la cavité vaginale favorisant ainsi la survenue d’infections urinaires ou vaginales. Pour éviter la transmission de germes, il faut donc systématiquement changer de préservatif lorsque vous passez de la pénétration anale à la pénétration vaginale.

Si vous n’utilisez pas de préservatif, avec un partenaire de longue date par exemple, mieux vaut pratiquer la pénétration vaginale avant la pénétration anale ou pratiquer une petite toilette du pénis entre les deux.

  • Risque de douleur

Le vagin est naturellement lubrifié sous le coup de l’excitation sexuelle, mais ce n’est pas le cas de l’anus.

Pour éviter des frottements très douloureux (la zone anale est richement vascularisée) pouvant éventuellement provoquer des saignements, il est recommandé d’utiliser un gel lubrifiant avant la sodomie et de faire preuve de beaucoup de douceur durant la pénétration anale.

  • Risques d’incontinence anale

Des sodomies brutales, trop souvent répétées, peuvent entraîner de l’incontinence anale à plus ou moins long terme. À noter que l’utilisation de jouets sexuels trop “volumineux” durant la sodomie peut aussi entraîner de l’incontinence anale.

Les différentes pratiques sexuelles sont influencées par la religion, l’éducation et les fantasmes. Il existe des hommes et des femmes qui n’apprécient ni la fellation, ni le cunnilingus ni la sodomie. Toutes ces pratiques doivent donc être réalisées avec le consentement de votre partenaire.

En cas de rapports sexuels avec un partenaire occasionnel n’oubliez pas de vous protéger en utilisant des préservatifs aussi bien masculin ou féminin mais pas les deux en même temps.

 

 

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY