Bonjour LeDocta, j’ai 27 ans et je vous contacte par ce que j’ai des pertes blanches, cela me gêne beaucoup. Qu’est ce qui en est la cause, et comment faire pour éviter cela ?

Pascale depuis Douala (Cameroun).

     Bonjour ma chère pascale, tout d’abord j’aimerai t’expliquer un peu de quoi il s’agit exactement. Les pertes blanches encore appelé Leucorrhée en terme médical, sont en fait des sécrétions produites par le vagin et par l’utérus. Elles apparaissent au moment de la puberté. Lorsqu’elles sont normale, elles sont blanches ou transparentes, inodore (c’est-à-dire qu’elles ne sentent pas). Ces pertes blanches normales ont pour rôle de nettoyer et de lubrifier le vagin, elles facilitent aussi la remontée des spermatozoïdes jusqu’à l’ovule lors de la fécondation.

Donc ma chère pascale ils existent des pertes blanches normale, parfois elles peuvent être abondantes chez certaine femme ou à un certain moment du cycle.

Pertes blanches anormale.

Il arrive que les pertes blanches soit malodorante, dans ce cas on est en face d’une maladie. Elles sont alors associées à d’autres symptômes gênant comme : des douleurs légères, des envies fréquentes d’uriner, des fuites urinaires, des brûlures urinaires ou des démangeaisons.

Dans tous ces cas, une infection urinaire ou génitale est suspectée, et des prélèvements de la perte peuvent être réalisés si nécessaire, et un traitement adapté sera prescrit. En cas d’infection génitale, le (es) partenaire (s) devra (ont) être également dépistés et traités, et les rapports sexuels devront être protégés jusqu’à la guérison.

Quant faut-il consulter ?

       Toute modification soudaine des pertes blanches doit interpeller, elles sont le signe d’une pathologie : apparition de pertes blanches marron ou ayant changé de couleur (jaunâtre, verdâtre…), de pertes blanches malodorantes ou avec une odeur forte, ou pertes blanches gluantes ou avec un changement d’aspect (aspect grumeleux, mousseux…).

Elle peuvent être la manifestation d’une infection vaginale, telle que la mycose ou la vaginose bactérienne, surtout si elles sont accompagnées de démangeaisons, de sensations de brûlure, de douleurs dans le bas ventre ou lors des rapports sexuels. il est préférable de consulter un médecin dès l’apparition de ces symptômes.

Comment prévenir l’infection vaginale ?

Pour éviter les infections vaginales il y a des règles à respecter au quotidien :

  • Après la selle, s’essuyer d’avant en arrière pour éviter la propagation des germes de l’anus vers le vagin.
  • Choisir et porter les sous vêtement en coton et proscrire ceux en nylon ou en matière synthétique ; car le coton absorbe l’humidité et maintien la peau sèche alors que le nylon maintien la peau moite et favorise le développement des champignons.
  • Après la douche il est important de bien sécher la région génitale.
  • Éviter la douche vaginal à but hygiénique car cela perturbe la flore vaginale en modifiant l’équilibre de ce milieu.
  • Éviter d’appliquer des produits parfumés dans la région génitale (parfum…).
  • Laver et bien sécher ses sous vêtements et surtout les repasser avant de les porter.

6 COMMENTS

  1. Je ne savais pas que les sous vêtements en synthétiques pouvaient être à l’origine des pertes vaginales.
    Merci pour les conseils

  2. Je ne savais pas que les sous vêtements synthétiques pouvaient être à l’origine des pertes blanches.
    Merci pour les conseils

  3. Je ne savais pas que les sous-vêtements synthétiques pouvaient favoriser la survenue des pertes blanches
    Et merci pour les conseils

LEAVE A REPLY