Bonsoir LeDocta, mon fils est « SS ». je voulais savoir un peu ce que c’est cette maladie et comment le soigner?

Allan depuis Yaoundé (Cameroun)

La drépanocytose est une maladie du sang, héréditaire c’est à dire que ce sont les parents qui transmettent les gènes de la maladie à leurs enfants. Elle est très répandu en Afrique noire.

Que ce passe-t-il ?

Très souvent les parents sont juste porteur d’un trait drépanocytaire « AS » ou parfois un des parents est « SS » (drépanocytaire) et l’autre « AS ». Ainsi les chances de l’enfant naissant de ces unions est grande d’être drépanocytaire.

Quels sont les principales complications de la drépanocytose?

Une personne drépanocytaire aura tendance à développer les maladies suivantes:

  • Des anémies: les globules rouges « SS » sont assez fragile et se détruisent rapidement, ce qui entraine une diminution de ceux ci et donc une anémie.
  • Des crises douloureuses: il s’agit souvent de douleur articulaire, abdominal…
  • Des infections: des abcès à répétition, des infections des os…

Que faire pour éviter ou atténuer ces complications ?

  • Faire boire à l’enfant beaucoup et fréquemment: de l’eau, jus de fruit…
  • Faire vacciner l’enfant: les vaccinations de routine et les vaccinations supplémentaires recommandées par le médecin.
  • avoir une alimentation saine, équilibré et diversifiée.
  • habiter une maison bien aéré et propre.
  • Éviter les environnements déficient en oxygène ( séjour en montagne, avions mal pressurisées).
  • Éviter les efforts physiques intenses et prolongés pour l’enfant.
  • Avoir dans la boite à pharmacie de maison de l’acide folique.

Les signes à surveiller

Si votre enfant présente:

  • De la fièvre, une pâleur.
  • Une fatigue inexpliquée.
  • Des yeux jaunes.
  • Des douleurs
  • etc

Une consultation est indispensable.

On ne sait pas encore guérir la drépanocytose, mais avec un suivi régulier l’on sait maitriser les complications.

Votre enfant devrait avoir même sans signes d’alerte d’une consultation de routine tous les trois mois dans un centre ou par un médecin compétent.

LIRE OU RELIRE AUSSI:

Drépanocytose et sexualité: le problème principal

LEAVE A REPLY