Bonjour, je voulais connaitre les causes de la cirrhose du foie, et est ce que l’on peut guérir de cette maladie ?

Rachel depuis Yaoundé (Cameroun)

La cirrhose c’est un syndrome anatomopathologique (il faut examiner les tissus du foie au microscope pour poser le diagnostic), qui résulte de la plupart des maladies chronique du foie. Ces maladies causent une destruction diffuse des cellules du foie (hépatocytes), des cicatrices mutilantes avec désorganisation de l’architecture du foie et développement de nodule de structure anormale.

Toutes ces lésions au stade de cirrhose sont irréversibles et entravent ainsi le bon fonctionnement du foie dans la synthèse des protéines (albumine, facteurs de coagulation), la synthèse des lipides (cholestérol), le stockage et la libération du glucose dans le sang, la circulation du sang en provenance du tube digestif et de la rate qui passe par le foie, pour arriver au cœur.

Qu’est ce qui cause la cirrhose ?

Les causes les plus fréquentes de cirrhose sont:

les hépatites virales chroniques B et C, dont la prise en charge a été  débattu précédemment.

– l’alcool : une consommation quotidienne d’alcool (l’index éthylique> 40g/jr soit 2 bières de 65cl par jour) peut à la longue être cause de cirrhose. Il est recommandé d’éviter de consommer de l’alcool.

– NASH (steatohépatite non alcoolique) : l’alimentation riche en calories, à l’origine de l’obésité et  de l’insulinoresistance peut entrainer une cirrhose par la surcharge en graisse du foie (cause d’une inflammation chronique). Une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes, de l’exercice physique aident à prévenir la stéatose.

Les causes rares sont:

– le foie cardiaque : une insuffisance cardiaque peut t’être à l’origine de la cirrhose du foie. La prise en charge de l’insuffisance cardiaque par un cardiologue aide à stabiliser le patient.

– la cirrhose auto-immune : traité par des corticoïdes et des immunosuppresseurs.

– la cirrhose biliaire primitive : le traitement repose sur l’acide ursodesoxycholique.

– la cirrhose biliaire secondaire: aucun traitement spécifique, uniquement la surveillance, le traitement symptomatique et la transplantation hépatique.

– les maladies de surcharge tels l’hemochromatose (surcharge en fer) et la maladie de Wilson (surcharge en cuivre).

Que faut-il retenir ?

Une cirrhose hépatique nécessite une surveillance à vie par un hepato- gastroentérologue même après traitement de la cause, parce que c’est un facteur indépendant de survenue d’un cancer du foie.

Compte tenu du fait qu’il s’agit de lésions irréversible du foie , la meilleure stratégie reste et demeure la prévention dans les causes virales, les stéatose hépatiques alcoolique et non alcoolique.

LIRE OU RELIRE AUSSI:

LEAVE A REPLY