Bonsoir LeDocta, est ce qu’il y a des précautions à prendre avant de concevoir? car j’aimerai que mon enfant soit en bonne santé.

Ariane depuis Douala (Cameroun)

La consultation médicale pré-conceptionnelle est une pratique très peu répandue dans notre société au vue de la conjoncture économique, et de la méconnaissance de son importance. La période du désir de grossesse aux  trois  premiers mois de la grossesse représentent une période très déterminante pour la maman et surtout pour le future enfant.

Le principal objectif de cette consultation est de se rassurer que la maman est en bonne santé,  mettre toutes les chances de son côté pour avoir un bébé en bonne santé, et éviter d’éventuelles complications obstétricales.

En quoi cette consultation consiste-t-elle ?

Il s’agit en principe d’une consultation de couple qui consiste en

  • Un interrogatoire détaillé à la recherche des facteurs de risque de malformations fœtales ou maladies génétique
  • Un examen physique minutieux afin de déceler une maladie de la maman jusqu’ici ignorée de la maman
  • La réalisation de certains prélèvements sanguins pour différentes analyses orientées selon les cas.
  • Un counseling pour l’éducation et l’information de la future maman afin de mettre en mal certaines idées reçues, aider à l’éviction du tabac et de l’alcool, préparer la future maman sur les changements physiologiques auxquels sont organisme sera exposé et la préparer à l’accouchement été la maternité
Que recherche le médecin?
  • L’interrogatoire recherche :
  • Des facteurs de risque personnel :
  • Un âge trop jeune (cas de grossesse précoce) ou très avancé, les âges extrêmes augmentent le risque de fausses couches spontanées, de grossesse multiples et de malformations congénitales.
  • Tabagisme : fumer peut entrainer une hypofertilité et s’avérer terriblement nocif pour l’évolution de la grossesse et du fœtus, c’est un facteur de risque de grossesse extra utérine et de fausse couche spontanée, mauvaise position du placenta, accouchement prématuré, retard de croissance intra utérin et par ailleurs peut s’avérer terriblement nocif pour le fœtus.
  • Consommation de substances psycho actives et alcool.
  • Maladies chroniques et génétiques connues et les traitements reçus.
  • Les antécédents obstétricaux : L’histoire obstétricale de la future maman (nombre de grossesses antérieures, leurs issues, et les complications enregistrées hypertension artérielle et diabète gestationnelle).
  • Les antécédents gynécologiques ou chirurgicaux : malformations utérines et chirurgies antérieures sur les voies génitales.

L’examen clinique recherche :

  • Déceler un surpoids par mesure du poids car l’obésité est un facteur de maladies métabolique chez le bébé et la maman (diabète hypertension)
  • Mesure de la tension artérielle à la recherche d’une hypertension
  • Examen gynécologique complet afin de déceler une anomalie des organes génitaux
  • Recherche d’une pathologie thyroïdienne
  • Les prélèvements sanguins faits :
  • Une immunisation à la rubéole et à la toxoplasmose, deux maladies bénignes pour la maman, mais éventuellement dangereuses pour le fœtus avec risque de malformation.
  • Détermination du groupe sanguin (ABO) et rhésus : si le rhésus de la future maman est négatif on détermine absolument celui du conjoint pour prévenir le phénomène d’incompatibilité rhésus.
  • D’autres tests sérologiques peuvent être faits : VIH 1et 2, hépatites virales B et Syphilis et chlamydia.
  • dépistage des maladies génétiques (trisomie 21, drépanocytose)
  • Les traitements médicamenteux : certains médicaments peuvent entrainer une hypofertilité chez les personnes qui les prennent ou empêcher la fécondation, d’autres peuvent avoir une influence sur le développement du futur bébé (médicament de l’épilepsie, certains antibiotiques les anti-inflammatoires).

A LIRE OU RELIRE AUSSI:

LEAVE A REPLY