Bonjour LeDocta, je ne vois pas mes règles depuis un certain temps alors que je ne suis pas enceinte. Qu’est ce qui peut empêcher une femme d’avoir ses règles ?

Astride depuis Douala (Cameroun)

 

L’absence de règles ou encore aménorrhée est un symptôme (pas une maladie). Elle est physiologique c’est-à-dire naturelle en cas de grossesse, allaitement ou à la ménopause. En dehors de ces situations, elle signe un problème de santé chez la femme, qu’il faut analyser pour comprendre les causes.

Il existe deux types d’aménorrhées :

  • L’aménorrhée primaire, c’est lorsque à plus de 16 ans chez la fille les premières règles ne sont pas encore apparues.
  • L’aménorrhée secondaire, lorsque une femme anciennement menstruée n’a plus ses menstruations pendant plus de 3 mois.

Les causes

En dehors de la grossesse, l’allaitement et la ménopause, plusieurs situations sont incriminées :

  • Les méthodes contraceptives :

Le Depo-provera®, la pilule en continu, le norplan et le dispositif intra utérin (stérilet) entrainent une aménorrhée et ce qui témoigne de l’efficacité de la méthode contraceptive. C’est un état artificiel de grossesse, donc il n’y a ni ovulation ni règles. Les écoulements de sang que l’on constate souvent pendant  l’utilisation des pilules ne sont pas des règles (cet écoulement n’est pas lié au cycle menstruel ) mais des saignements à l’arrêt de la prise de comprimés , généralement entre 2 plaquettes.

Il faut également signaler qu’après un certain temps sous contraceptif, les règles peuvent prendre quelques mois avant de revenir (exactement comme pour une femme qui vient d’accoucher). Rappelons que ces contraceptifs reproduisent un état similaire à la grossesse.

  • Le stress :

Qu’il soit psychologique lié aux conditions de vie (famille, travail) ou physique (sport de compétition…), la répercussion sur la vie génitale de la femme est évidente.

  • La prise médicamenteuse :

Les médicaments utilisés dans la chimiothérapie, les radiothérapies, et autres peuvent occasionner une aménorrhée.

  • Les anomalies chromosomiques.
  • Les maladies endocriniennes telles que l’hyperthyroïdie, l’hypothyroïdie, etc…

Que faut-il faire ?

La consultation est nécessaire dans tous les cas pour établir la cause exacte.

Aucun traitement pour faire revenir les règles ne doit être pris sans avoir déterminé la cause de l’aménorrhée.

Lorsque les méthodes contraceptives sont incriminées, la plupart du temps tout rentre dans l’ordre avec un peu de patience.

LIRE OU RELIRE AUSSI:

LEAVE A REPLY