Salut LeDocta, mon benjamin a eu un malaise après avoir mangé des beignets avec du haricot, ses frères n’ont rien eu. Et une fois à l’hôpital les médecins m’ont dit qu’il s’agit d’un déficit en G6PD. J’aimerais mieux comprendre de quoi il s’agit ?

Olivier depuis Melen – Yaoundé (Cameroun)

 

Salut cher Olivier !

Le déficit en G6PD (glucose 6 phosphate déshydrogénase) encore appelé favisme est une maladie héréditaire (avec laquelle on nait) qui entraine une anémie par destruction des globules rouges lorsque ceux-ci sont soumis a un trouble particulier le stress oxydatif. Ce dernier est occasionné par certains aliments et médicaments. Selon les statistiques le favisme est une maladie qui touche beaucoup plus les garçons que les filles, un peu plus les africains que les européens.

Que se passe-t-il ?

Le G6PD est une enzyme contenue dans les globules rouges ; cette enzyme sert à réduire certains oxydants. Son absence expose le globule rouge à une forme «d’agression» par les agents oxydants.

Qu’est ce qui provoque la maladie ?

Ce sont essentiellement les aliments et surtout les médicaments.

Les aliments incriminés :

  • Le haricot en tête de liste, (la fève étant le facteur principale, d’où le nom « favisme » donné à la maladie). C’est le facteur qui a sûrement déclenché la crise chez votre enfant.
  • Les champignons
  • Les petits pois et lentilles
  • La cannelle, le quinquina et aliment contenant la verveine.
  • Les boissons gazeuses telles que: Tonic, Soda au citron, Schweppes…

Les médicaments en cause :

  • Les antipaludéens : quinine surtout, ceci dit elle est proscrite si votre enfant à un paludisme ; d’autres antipaludéens peuvent être utilisés dans son cas.
  • La Ciprofloxacine et d’autres médicaments de la même famille (FLUOROQUINOLONE), le Novalgin®, et certains médicaments contre la douleur ne doivent pas être pris en automédication.
  • La naphtaline dénommée « canpha » en langage familier chez nous est à éviter absolument.

Que faire ?

La maladie étant génétique, il n’existe pas de traitement; c’est un état irréversible. C’est pourquoi il va falloir veiller, en prenant des précautions pour éviter les circonstances qui vont la provoquer, ceci en adoptant quelques règles de vie :

 

  • Établir une liste des aliments et médicaments interdits pour lui, et les communiquer à son entourage immédiat (famille proche, maitres d’école voire camarades de banc en classe…).
  • Lorsque vous devez consulter un médecin, ne jamais oublier de signaler que l’enfant est porteur de ce déficit.

Espérant avoir apporté un plus à votre culture médicale. Recevez nos salutations chaleureuses.

LeDocta nous forme et vous informe !

A très bientôt.

 

LEAVE A REPLY